Qu’est-ce que le HDi, e-HDi, BlueHDi ? Caractéristiques de la performance du moteur

Alors que la motorisation diesel a fait des avancées remarquables depuis sa première conception, les ingénieurs et les constructeurs ne cessent d’innover. Chez le constructeur PSA en particulier, les premières générations de moteur sous le label HDi ont connu un franc succès et cela continue avec l’arrivée récente du BlueHDi.

Moteur HDi, réputé increvable ?

Les moteurs HDi, sont des moteurs bien connus, apparus vers le début des années 2000. Se basant sur la technologie d’injection à haute pression à partir d’une rampe commune, les moteurs labellisés HDi ont plutôt fait bonne impression dans leur ensemble. Et si la performance du moteur lui-même, c’est-à-dire le bloc-moteur, a su tenir la route, certaines pièces de l’ensemble du véhicule connaissent des faiblesses qui leur sont propres, en fonction de la cylindrée.

Grâce aux recherches et évolutions apportées par les ingénieurs, la performance du moteur HDI et sa fiabilité se sont retrouvées accrues, notamment pour les générations postérieures. Si les moteurs diesel font beaucoup d’adeptes, c’est notamment en raison de leur performance et de leur fiabilité. Et avec la mise aux normes des systèmes anti-pollution, il est normal que ce type de moteur trouve preneurs sans difficulté.

Moteur e-HDi : la relève et la succession logique

En gardant la même ossature que les moteurs HDi, les modèles en e-HDi ont bénéficié d’une petite merveille de technologie : le système Start & Stop. De manière générale, ce système vise une réduction non négligeable de la consommation en carburant, et par conséquent une réduction de l’émission de gaz nocifs, et une meilleure performance du moteur en bonus.

Expliqué de manière simple : le moteur démarre et s’arrête automatiquement, lorsque la voiture roule en-dessous de 20 km/h, et durant les arrêts intempestifs comme dans les embouteillages. Le principal avantage, c’est que ces arrêts et redémarrages sont imperceptibles pour le conducteur et les passagers, ils ne créent aucune vibration, et se font quasi-instantanément. Bien entendu, tout le système hydraulique pour le freinage, la direction assistée et les autres fonctions du véhicule sont maintenus même durant la phase où le moteur est coupé.

Le BlueHDi : le diesel du présent et du futur

Alors que l’e-HDI a pris la relève du classique HDi des premières générations, le BlueHDi a commencé à remplacer les moteur e-HDi, et équipera dans le futur tous les moteurs diesel du Groupe PSA, notamment donc sur les Peugeot, Citroën et DS. Alors que la performance du moteur et ses composantes est travaillée en continue, l’avancée notable se situe au niveau du traitement de la pollution.

Grâce à l’addition d’un liquide spécial nommé AdBlue, et par l’amélioration du système de filtre à particules, les nouveaux moteurs diesel du groupe promettent une élimination hyper efficace des particules, ainsi que des gaz nocifs tels que l’oxyde d’azote. Cette technologie est unique et elle devrait donc permettre aux véhicules diesel d’émettre des gaz d’échappement de la même quantité que les voitures à essence, ce qui n’est pas négligeable.

Phares LED – Avantages et inconvénients, dispositions légales et conseils pour les changer
Moteurs CRDi : ce que cela signifie et ses paramètres de performance